Glands

 

     Maintenant Robin reniflait. Elle saisit un rouleau d’essuie-tout et le passa, au lieu d’en détacher une feuille, en entier sur son visage. Elle bavait, aussi. Et c’était difficile de comprendre ce qu’elle disait. Il était question de vie de merde.

Elle se leva pour jeter ses lentilles dans la poubelle, ça l’arrangeait de rien voir.

Du coup elle se moucha dans un torchon et son monologue gagna en clarté.

     Finalement, c’était pour emmerder ses parents qu’elle avait jeté son dévolu sur Jerry. Elle aurait pu faire de la moto sans casque, ou se maquiller comme une pute, aussi, mais elle avait choisi plutôt le gendre qui fait honte. Non pas que Jerry fût dépourvu de grandes qualités - vu le nombre de fois où elle avait dressé leur liste pour se rassurer, Robin pouvait les énumérer, elle les connaissait par cœur. Le problème, c’est que la colonne défauts était sérieusement achalandée, et c’est un fait que, vue depuis la Seine et Marne, elle dépassait largement sa voisine.

     Pour commencer, il était petit. Une amie de Robin lui avait dit que les hommes petits étaient particulièrement fins. Comme si leur problème de taille, ils le compensaient avec des capacités d’écoute et d’analyse que ne possèdent pas les grands connards. Or Jerry avait beaucoup de choses pour lui, mais de la finesse, non.

« Par exemple il sait pas quand il faut se taire, il a un besoin inextinguible d’avoir la parole, quitte à dire n’importe quoi. Et il s’immisce dans toutes les discussions. S’il était ici, il nous aurait déjà interrompues, tu vois. En privé, c’est ok, mais en public, c’est insupportable. »

Robin se tourna vers le robot.

« On a le même. Même couleur, mêmes options. Ça me fait penser à ce mariage qui vaut rien dire. Mais y renoncer, c’est me ranger du côté des parents, et ça, Birgit, c’est un putain de crève-cœur ! »

Birgit, les crève-cœurs, elle pouvait en parler, mais Robin, de la purée de légumes plein les cheveux, avait déjà enchainé:

« Au cours d’un dîner familial, mon père s’est tourné vers ma mère en disant l’autre gland, là, tu sais bien ! et elle a tout de suite compris qu’il parlait de Jerry. La question est donc : est-ce que je suis prête à fonder une famille de glands, rien que pour faire chier mon père.»

 

// Chronique