Des ballons dans une piscine

 

Elle est énorme, mais vraiment énorme : une fesse est sur la chaise et l’autre en l’air. Tout est enflé, tout son corps. Les pieds ont éclaté les lacets et les œillets de ses chaussures, le ventre est empilé sur les cuisses, les seins sur le ventre, la tête sur le cou et les yeux gonflés, empilés sur les joues. Elle porte un pull rayé jaune et noir, on dirait le roi des bourdons.

 

Lui, il est sec et nerveux, il roule des cigarettes et il les dépose côte à côte sur la table, bien parallèles. Elle, elle fait pareil avec des morceaux de chocolat. Ils ont chacun des écouteurs dans les oreilles mais ils se parlent quand même, par bribes. Evidemment, du coup, ils hurlent. VAYA CON DIOS, TU CONNAIS ? J’ADORE !

 

Le maigrelet a commandé une Rince Cochon. Il veut faire goûter à King Bee. Elle veut pas, il insiste, il dit MAIS SI, qu’elle va être surprise. Elle l’est : C’EST AUX FRUITS ROUGES !!

Eh oui, d’habitude elle est pas fan, mais désormais elle aime, elle va lui piquer des gorgetons : JUSTE UNE GORGÉE, elle crie à chaque fois.

Jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus une goutte.

 

Lui, il casse du sucre sur leur patron : le vieux salopard.

Elle : ON PEUT PAS JUGER, CHACUN FAIT COMME IL PEUT. Elle regarde devant elle : TOI, PAR EXEMPLE, TU COUCHES À DROITE À GAUCHE - MOI JE FERAIS PAS PAREIL - MAIS JE TE JUGE PAS !

Il est vexé. Il se gratte son petit bouc.

Elle continue, en terminant son chocolat : C’EST UN PEU LIMITE TES RAPPORTS AVEC STÉPHANIE, MAIS JE JUGE PAS.

Là, il se rebiffe:  ELLE EST COMME MA PETITE SŒUR !

AVEC UNE PETITE SŒUR - elle dit en criant même si elle a retiré ses écouteurs de ses oreilles - AVEC UNE PETITE SOEUR ON SE CONDUIT PAS COMME TU TE CONDUIS AVEC ELLE : T’ES PERVERS, T’ES OBSÉDÉ, MAIS JE TE JUGE PAS. TU AS ÇA EN TOI, ÇA REMONTE COMME DES BALLONS DANS UNE PISCINE, T’EN VIENDRAS JAMAIS À BOUT, MAIS JE TE JUGE PAS.



//chronique