Interview "La Parizienne"

 

Interview 

 

CHÈRE MARIANNE


Lorsque je t’ai rencontrée la première fois, c’était dans un café proche du Centre Beaubourg.
Tu étais brune.
Tes yeux pétillants m’ont tout de suite plus.
Et je t’ai tout de suite appréciée en tant qu’humaine, femme de chair et de sang, complice de ma féminité.
Toi, tu étais Gloria. Et moi un peu aussi.
Grande, drôle, jolie, accessible et radieuse! Comme moi.
J’ai fait l’interview et j’ai été incapable de travailler dessus. Tu étais la deuxième personne que j’interviewais camera au point. Et je n’y arrivais pas.
Je voulais te revoir.
Refaire l’interview. Eh bien un an a passé.

Je t’ai revue un dimanche, le 22 Avril 2012 où tu m’as invitée chez toi. 


Dominique Planche